Bienvenue

image Eric






  
    Profitez de 30 ans  d'expérience dans le  domaine de  l'enrichissement  personnel et du coaching individuel.

    Avec une garantie  "satisfait ou remboursé"
 de 30 jours, vous  pourrez vous rendre  compte de l'efficacité
 de ces méthodes.

Merci et à bientôt.

ERIC Billoué
Qui suis je?

      LA SALLE
          de
     relaxation
et de developpement

SALLE
  Aménagée selon les principes du feng-shui
 
    


















































































































































































































                         

LES ORIGINES DE LA SOPHROLOGIE

 

 

1800 ans avant J.C, en Chine, on utilisait des thérapies similaires.

1500/2000 avant J.C. dans la religion du Véda, on trouve la mention d'une technique semblable qui aurait été apportée par les envahisseurs aryens.

Mais, c'est surtout dans les écrits datant de la Grèce Antique que l'on trouve le plus d'informations.

 

Dans la Grèce d'Homère, le discours accompagne toujours le pansement des blessures: il est exhortation, consolation, incantation. Les sophistes possédaient déjà une technique assez rudimentaire il est vrai, de traitement par la parole.

 

C'est Platon qui, le premier, a codifié le processus psychothérapeutique de guérison par le Verbe. Dans l'Iliade, Homère nous raconte comment Protocle soigne Eurypylos blessé par une flèche :

 

« Protocle... dans la baraque du brave Eurypylos, restait assis,

le charmait par ses propos, et sur sa blessure douloureuse répandait les remèdes qui guérissent les noires douleurs ».

 

Dans ce cas particulier, les paroles sont utilisées comme une simple exhortation et ne semblent pas avoir de contenu magique.

 

Dans l'Odyssée, Homère nous relate comment Ulysse chassant avec Autocolycos, est blessé à la jambe par un sanglier. Ses compagnons bandent la jambe blessée et arrêtent l'hémorragie au moyen d'une incantation (Epôdée). Il y a donc dans le récit, deux parties: l'une, purement médicale, qui est le bandage de la jambe; l'autre, magique, l'arrêt de l'hémorragie par incantation.

                                                           

platon

 

 

 

 

PLATON : Philosophe grec

Né à Athènes (428 - 348 av. J.C.

Disciple de Socrate.

Il est l'auteur de 28 dialogues

où il fait parler son maître.




Le nom grec de celles-ci, "épaoidè", "épôdè", apparaît pour la première fois dans l'Odyssée.

Le recours à des chants et des incantations se poursuivra en Grèce jusqu'à l'époque du christianisme. Les sophistes, pour leur part. codifieront la technique du discours persuasif.

Antîphon transposera cette doctrine sur le plan médical et sera le premier à ouvrir une consultation que l'on pourrait appeler aujourd'hui "Logothérapeutîque".

Voici ce qu'en dit Gorgîas:" au temps où il se consacrait à la poésie, Antîphon a créé un art permettant de guérir les chagrins de la même manière que celui dont les médecins se servent pour traiter les maladies: à Corînthe, près de l'Agora, il ouvrit un local portant une enseigne et s'y montra capable de soulager les affligés au moyen de discours. S'informant des causes de leurs maux, il soulageait et consolait les malades.

C'est Platon qui, dans son dialogue du Charmîde, va faire le pas décisif vers la rationalisation complète et jeter les bases d'une véritable psychothérapie verbale.

 

Extrait de "Hypnose, Sophrologie et Médecine"

du Dr. G.R.Rager Ed. Fayard

 

 

Voici ce que l'on peut lire dans "CHARMIDE" de Platon:

 

Esclave, dit Critias, va nous quérir Charmide, en lui disant que je souhaite le montrer à un médecin au sujet de cette souffrance dont tout récemment il me disait souffrir! Oui, ajouta Critias en se tournant alors vers moi (c'est à dire Socrate) tout à l'heure il me disait qu'en se levant le matin il avait des lourdeurs de tête.


Il me demanda si je connaissais le remède contre le mal de tête.

 
              En réponse à cette question je lui dis que c'était une plante, qu'au remède cependant se joignait une incantation et que, si l'incantation' était simultanée à l'emploi du remède, celui -ci vous rétablissait radicalement en bonne santé, mais que, sans l'incantation l'utilité de la plante était nulle.

             Dans ces conditions, je pourrai te parler de l'incantation avec une plus grande liberté et t'expliquer quel en est précisément le caractère. Or, tout à l'heure, j'étais en peine de savoir par quel procédé je t'en ferais voir la vertu. Son caractère est tel en effet qu'elle n'a pas la vertu de remettre en bonne santé la tête seulement. Mais sans doute as-tu toi-même entendu parler déjà de ces bons médecins qui, recevant la visite de quelqu'un qui souffre des yeux, lui disent, je suppose, qu'il est impossible d'entreprendre de guérir les yeux, pour eux-mêmes et tout seuls; mais que, forcément, il doit y avoir lieu de soigner aussi la tête en même temps si l'on veut que tout aille bien pour la vue également.

                                                                                                                    
           Réciproquement, c'est le comble de la déraison de s'imaginer que la tête, on ne puisse jamais la soigner, isolément et pour elle-même, sans soigner le corps tout entier.

 

maisonDès lors, en vertu de cette théorie, c'est par des régimes que, portant leur attention sur tout le corps, ils entreprennent de soigner et de guérir, avec le corps entier, la partie malade.

Ne t'es-tu pas rendu compte que c'est là leur langage et que c'est ainsi que les choses se passent?

 

Et bien Charmide, dis-je, il en est de même, maintenant aussi, pour notre incantation. C'est là-bas, à l'armée, que je l'ai apprise d'un des médecins thraces de Zalmoxis, qui, dit-on, rendent les gens immortels.

Or, ce Thrace assurait que ses confrères de Grèce ont raison de soutenir ce que je disais tout à l'heure.

Mais, ajoutait-il, Zalmoxis, qui est notre roi, atteste en qualité de Dieu, que, tout ainsi qu'on ne doit pas entreprendre de guérir les yeux sans avoir guéri la tête, on ne doit pas non plus le faire pour la tête sans s'occuper du corps, de même on ne doit pas davantage chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l'âme; mais que, si la plupart des maladies échappent à l'art des médecins de la Grèce, la cause en est qu'ils méconnaissent le tout dont il faut prendre soin, ce tout sans le bon comportement duquel il est impossible que se comporte bien la partie.

C'est dans l'âme en effet, disait mon Thrace, que, pour le corps et pour tout l'homme, les maux et les biens ont leur point de départ; c'est de la qu’ils émanent, comme émanent de la tête ceux qui se rapportent à la vue; c'est par conséquent à ces maux et à ces biens de l'âme que doivent s'adresser nos premiers soins et nos soins principaux, si nous voulons que se comportent comme il faut les fonctions de la tête et celles du reste du corps..

Or, disait-il, c'est par des incantations, bienheureux ami, que l'on soigne l'âme; ces incantations ce sont les discours qui contiennent de belles pensées; or les discours qui sont de telle sorte font naître dans l'âme une sagesse morale, dont l'apparition et la présence permettent dorénavant de procurer aisément la bonne santé à la tête comme au reste du corps.


COMMENT LA SOPHROLOGIE MODERNE

EST- ELLE NÉE ?

 

Bien qu'ayant apparemment, et jusqu'à preuve du contraire ses origines dans la Grèce Antique, cette thérapie était ignorée en Europe.

Le terme a été inventé et la technique mise à la mode par le Professeur Alphonso Caycédo, neuropsychiatre Colombien en 1960. Année où il créa l'École Sophronique et commença à enseigner dans les milieux médicaux.

Inspiré par les écrits des grands philosophes grecs, il aller étudier en Orient (Japon, Inde et Tibet) pour trouver les éléments permettant d'atteindre les états modifiés de conscience nécessaires à l'exploitation de cette thérapie.

 

ÉTUDE ÉTYMOLOGIQUE:

 

SOS = harmonie - équilibre - sérénité.

PHREN = esprit - conscience - cerveau.

LOGOS = étude - science - connaissance.

SOPHIA = sagesse.

 

COMMENT LEXPLIQUER ?

 

Voici quelques définitions données par des sophrologues réputés:

- "La sophrologie est l'étude des moyens d'obtenir la tranquillité du cerveau par extension de la conscience".          Dr. R. Abrezol

- "C'est la science de l'harmonie de la conscience".    Dr. J.P. Guyonnaud

 

-Je dirai quant à moi:

"C'est la recherche et l'exploitation d'un état modifié de conscien­ce dans un but thérapeutique".

Le Dr. A. Caycedo lui, groupe sous ce néologisme, la totalité des techniques permettant la modification du niveau de conscience, c'est à dire: moyens chimiques, physiques, psychologiques et physiologi­ques et leur application en thérapie médicale, compris l'étude des phénomènes hypnotiques, de relaxation, de transe, d'extase.

Dans les dictionnaires modernes, vous trouverez la défini­tion suivante: "La sophrologie est l'étude de tous les changements d'états de conscience de l'homme obtenus par des moyens psychologiques, physiques ou chimiques, ainsi que l'étude de leurs possibilités d'ap­plications en thérapie médicale, en prophylaxie ou en pédagogie."

 

Quant à expliquer son mécanisme, ce n'est pas possible dans l'état actuel de nos connaissances. Il faut se contenter de la vivre.

La sophrologie semble être née de la nécessité d'une méthode douce de remplacement, capable de développer la conscience humaine tout en la respectant. Ce besoin s'imposait à la suite des excès de l'hypnose (démonstrations de music-hall) et du discrédit qui s'en était suivi. Elle avait pourtant, dans le milieu médical, été marquée par de grands noms, comme le Professeur L. Chertok. 

QU'EST-CE QUE LA SOPHROLOGIE ?

 

C'est une science qui tend, avant tout, à développer et valoriser l'activité spirituelle de l'homme, pour aboutir à la maîtrise du corps par le mental.

 

C'est à la fois une thérapie et une philosophie.

 

Elle prône le respect de l'homme et de son libre arbitre, en luttant contre l'emprise de la société qui tend à l'asservir de plus en plus. Ainsi, la première démarche du sophrologue face à son malade est-elle de lui expliquer ce qu'il lui propose de faire pour l'aider. Car rien ne s'entreprend sans un accord total et réfléchi de ce dernier.

Le sophrologue suggère, il guide le malade qui prend en main sa guérison.

 

Le sophrologue va s'employer à développer la fonction d’expression de l'inconscient, laquelle se trouve généralement atrophiée, alors qu'elle a un rôle important à jouer.

Chez un individu moyen, le psychisme est dominé par le conscient, alors que l'inconscient est réduit au silence.

Et pourtant, si l'on devait représenter le psychisme, nous aurions une image qui s'apparenterait à l'iceberg, la partie émergée étant le conscient et la partie immergée l'inconscient.

 

La pratique sophronique va rétablir une juste et harmonieuse collaboration entre conscient et inconscient. Comme elle va rétablir l'équilibre des fonctions des deux hémisphères du cerveau, droit et gauche.

 

L'homme va se débarrasser de cet assistanat qui le sclérose et s'habituer à prendre sa santé en charge en découvrant l'étendue de ses pouvoirs d'harmonisation et de guérison.

L'homme va découvrir, et apprendre à se servir, de cette faculté extraordinaire qui le différencie des autres êtres vivants, et qu'il n'exploite que dans des proportions infimes et mal, la pensée.

Il va découvrir la pensée positive, la pensée créatrice.

Il va découvrir les clefs du bonheur.

Il va apprendre le véritable amour.

 

Bien qu'issue de techniques orientales et plus particulièrement du Raja-Yoga, la sophrologie est très bien adaptée à la mentalité occidentale, ce qui lui assure une très grande efficacité.

C'est une méthode simple, facile à pratiquer, douce et rapide.



Décrivez ce dont vous avez besoin et  nous réaliserons ensemble votre cd

                     

Tarif du CD  personnalisé : 27 € (+ 3 € de port)

Téléchargement : 27 €

                                    Je suis intéressé (e)

Commander maintenant !

PS : Je vous aide directement par téléphone après l'envoi si vous le voulez bien



    Le magnétiseur
         sur r.d.v
magnetiseurmain magnetisme

    - LES ORIGINES DE LA                                SOPHROLOGIE
 - Les domaines ou la   sophrologie vous    apportera de l'aide.

    - La méthode -             Jacobson
Spécial hypernerveux.




-Profitez de l'énergie
des pyramides.